FAQ

POUR COMMENCER…

Qu’est-ce qu’un vélo à assistance électrique (V.A.E) ?

Tout d’abord il est important de faire la distinction entre un vélo électrique limité à 25km/h aussi appelé vélo à assistance électrique ou VAE et un vélo électrique limité à 45km/h appelé généralement speed bike.

Dans les deux cas, un vélo électrique comporte un moteur alimenté par une batterie rechargeable, qui aide le cycliste lors du pédalage. Il rend plus facile les démarrages, les cotes, les trajets avec du vent de face, le transport d’un enfant sur le porte bagage, etc… L’objectif principal n’est pas de remplacer l’utilisateur mais de diminuer son effort de pédalage.

Un vélo à assistance électrique ne peut pas aider au-delà de 25km/h et la puissance de son moteur est limité à 250W alors qu’un speed bike pourra aller jusqu’à 45km/h et même fonctionner sans pédaler.

En revanche ce dernier sera assimilé à un cyclomoteur 49,9CC ce qui implique de répondre aux mêmes exigences en matière de réglementation (port du casque, immatriculation, assurance spécifique, etc.). C’est pourquoi, si la vitesse n’est pas une priorité pour vous, nous vous recommandons de rester sur la catégorie des V.A.E. Sur notre site lorsque nous parlons de vélo électrique sans préciser qu’il s’agit d’un modèle de type speed bike, nous considérons qu’il s’agit d’un vélo à assistance électrique.

 

Le V.A.E est-il favorisé en cette période de déconfinement ?

  • Réduit le risque de contamination par contact avec les surfaces

  • Évite l’engorgement de nos villes

  • Offre une activité physique régulière, renforce le système immunitaire, réduit les risques de diabète et de surpoids

  • Améliore la qualité de l’air

  • Soulage les axes forts et allège les transports en commun

 

LÉGISLATION

Général

La Directive Européenne 2002/24/CE indique qu’un V.A.E doit obligatoirement répondre aux caractéristiques suivantes :

  • La mise en route de l’assistance électrique est conditionnée uniquement par le pédalage et doit se couper dès que l’on cesse de pédaler.

  • L’assistance doit impérativement se couper à 25 Km / h.

  • La puissance nominale du moteur ne doit pas excéder 250 watts.

Faites attention à l’homologation de votre vélo car si vous roulez sur un vélo électrique non homologué, vous perdez alors le bénéfice de votre assurance responsabilité civile.

 

Le port du casque est-il obligatoire ?

Non, les V.A.E étant considérés par la législation Européenne comme des vélos traditionnels.
Malgré cela, et pour des raisons évidentes de sécurité quant à l’utilisation de véhicules deux roues, il est conseillé de porter un casque vélo. (Norme NF EN 1078)

 

Une assurance particulière est-elle obligatoire ?

Non, les V.A.E étant considérés par la législation Européenne comme des vélos traditionnels.

 

Peut-on utiliser les pistes cyclables ?

Oui, puisque le V.A.E est considéré comme un vélo classique.

POURQUOI AVOIR UN V.A.E ?

Pourquoi circuler avec un V.A.E ?

  • Le confort et le statut que confère la voiture appartiennent aux décennies « pétrole ».

  • Un choix écologiquement responsable et citoyen : pas d’émission de gaz à effet de serre, pas d’écoulement d’hydrocarbure, pas de bruit.

  • 60% des déplacements en France se font sur une distance de 5km. Un tel trajet peut-être très facilement couvert en V.A.E.

  • Moyen de transport des plus économiques (moins de 0,10 € / 100 Kms).

  • Retrouver à partir d’un certain âge le plaisir du vélo auquel on pensait devoir renoncer à jamais.

  • Votre V.A.E vous permet de rouler sans effort, monter les côtes facilement, maintenir votre vitesse même lorsque vous avez le vent de face. Finis les essoufflements, la fatigue et les traves de sueurs une fois arrivé sur le lieu de travail ou ailleurs !

  • Par rapport aux transports en commun : vous ne subissez plus les affluences en heure de pointe ou les problèmes techniques. Le temps de votre trajet quotidien reste toujours le même.

  • Par rapport à un cyclomoteur, scooter ou une voiture :

  • Vous n’avez pas d’assurance spécifique à souscrire, pas de frais d’immatriculation, pas d’arrêt à la station-service.

  • Vous pouvez emprunter les pistes cyclables ou autres voies réservées au vélo et vous évitez donc les embouteillages

  • Le V.A.E est un très bon moyen de faire une activité physique modérée chaque jour.

  • Le stationnement est largement facilité, vous ne perdez plus de temps à chercher une place et votre budget parking disparaît.

 

A qui s’adresse le vélo à assistance électrique ?

Contrairement aux idées reçues, le vélo à assistance électrique ne s’adresse pas qu’à des personnes âgées ou ayant des difficultés physiques. Il n’est pas non plus un vélo pour les fainéants, si cela est vrai, la fainéantise a désormais du bon … ! Faire du vélo implique-t-il devoir absolument souffrir, atteindre ses limites physiques et arriver suant et malodorant à destination ?

Le vélo électrique s’adresse à tout le monde. En effet, il permet un usage varié comme par exemple d’être utilisé dans les situations suivantes :

  • Au travail, le V.A.E vous permet d’avoir une activité physique quotidienne tout en arrivant frais sur votre lieu de travail. De plus vous n’avez plus à vous soucier du trafic et du stationnement ou des perturbations dans les transports en commun, vous mettrez le même temps pour effectuer vos trajets quotidiens.

  • C’est le meilleur moyen pour faire les courses. Vous pouvez vous arrêter quand vous le souhaitez, sans contrainte de stationnement et repartir aussi vite. N’hésitez pas à charger votre vélo à l’avant et à l’arrière de tout ce dont vous avez envie, l’assistance électrique vous donnera un coup de pouce pour tout ramener à la maison sans vous fatiguer.

  • Avec le VAE les promenades sont plus longues et moins fatigantes. Vous pouvez suivre des groupes mieux entraînés que vous sans efforts et profiter de votre excursion avec vos amis, enfants, et petits enfants.

  • Encore lycéen ou étudiant, c’est une solution ludique pour aller en cours sans trop se fatiguer mais s’éveiller pour bien suivre les cours. En plus, le VAE peut remplacer un scooter cher à l’usage et surtout beaucoup plus dangereux.

  • Un vélo électrique pour faire du sport ? Cette question faisait sourire pas mal de monde il y a quelques années. Pourtant des VTT électriques haut de gamme font maintenant parties des modèles proposés. Ils sont destinés à un usage sportif en inventant une nouvelle discipline à mi-chemin entre le VTT et la moto enduro qui privilégie le pilotage à la condition physique.

 

QUESTIONS FRÉQUENTES – V.A.E

Doit-on pédaler pour démarrer ?

Oui, l’assistance électrique ne fonctionne qu’à partir du moment où le capteur de pédalage enregistre un mouvement du pédalier (environ ½ tour). Ceci fait l’objet d’une obligation légale en Europe.

 

Faut-il pédaler lorsque le vélo est en marche ?

Non, dès que l’on cesse de pédaler, le moteur s’arrête automatiquement.

 

Peut-on utiliser le vélo sans assistance électrique ?

Oui, dès lors que vous utilisez votre V.A.E comme un vélo traditionnel. Il est d’ailleurs fortement conseillé de couper l’assistance sur route plate ou en légère descente ; ceci augmente d’autant l’autonomie de votre V.A.E.

 

Quelle est l’autonomie?

Grâce aux batteries lithium 36 V et 10 A (les plus légères et performantes du marché) vous pouvez tabler sur une autonomie comprise entre 50 et 80 Kms. L’autonomie de votre V.A.E sera grandement augmentée en jouant selon le relief de la route entre assistance moyenne et assistance élevée.

 

Peut-on rouler sous la pluie avec un V.A.E ?

Oui, rouler sous la pluie ne présente aucun danger, les éléments électriques étant hermétiquement protégés.
Il est cependant déconseillé d’immerger totalement le moteur (passage de gué par exemple) ou de procéder au nettoyage du V.A.E avec des appareils haute pression.

 

Le poids du V.A.E est-il un handicap ?

Le poids d’un V.A.E est plus important qu’un vélo traditionnel. L’excédent de poids (moteur + batterie) de l’ordre de 6 à 7 kg est très largement compensé par l’assistance. Etablir une comparaison entre le poids d’un V.A.E et d’un vélo classique est une grossière erreur. Bien que l’utilisation soit quasiment identique, nous nous trouvons en présence de deux produits totalement différents en termes d’agrément de conduite.

 

Le pédalage est-il difficile sans assistance?

Le moteur étant monté sur roue libre, celui-ci ne freinera en rien votre progression. Le poids cumulé du moteur et de la batterie peut s’assimiler à une charge de quelques kilos sur le porte-bagages.

En cas de décharge complète de la batterie il vous sera relativement aisé de rentrer au bercail.
Il est cependant très rare de tomber en panne de batterie, nos V.A.E étant équipés d’un indicateur de charge comparable à une jauge d’essence sur une voiture.

 

Le moteur compense-t-il efficacement le poids d’un V.A.E. ?

Trop souvent les utilisateurs ont eu une première expérience décevante en ayant essayé des V.A.E équipés de cadres en acier et de batteries au plomb. Ce type de vélo est de toute évidence un remède contre le V.A.E!

La nouvelle génération, équipée de cadres aluminium et batteries au lithium représente un gain de poids de l’ordre de 8 à 10 kgs par rapport aux précédents modèles. Enfourcher un V.A.E, vous donnant une impression d’extrême légèreté et facilité devient un véritable plaisir.

 

Le V.A.E. avale-t-il les côtes ? 

La fameuse côte que l’on trouve quasi invariablement sur le trajet domicile travail, qui vous a contraint au fil des années à abandonner votre vieux vélo au garage, ne sera désormais qu’un mauvais souvenir.

Vous serez surpris de la facilité déconcertante avec laquelle vous avalerez dorénavant les côtes qui autrefois vous terrifiaient.

Il sera relativement aisé de gravir des montées de 8 à 12 %.

Au-delà de ces pourcentages, l’ascension se fera certes à vitesse réduite, mais sans gros effort.

 

QUESTIONS FRÉQUENTES – BATTERIE

Quel est le temps de charge de la batterie ?

Une charge complète dure environ 5 heures. Le chargeur s’arrête automatiquement en fin de charge. Il est possible cependant de procéder à des recharges partielles sans incidence pour la batterie lorsque vous estimez que celle-ci est insuffisamment chargée. Contrairement aux idées reçues, il n’est pas indispensable de décharger complètement la batterie avant de procéder à la nouvelle mise en charge.
Les batteries Lithium, contrairement aux batteries Nickel Cadmium, n’ont aucun effet mémoire.

 

Doit-on prévoir une batterie de rechange lors de l’achat d’un V.A.E ?

La durée de vie d’une batterie Lithium étant comprise entre 500 et 1000 cycles, il est inutile d’acheter une batterie de rechange si l’objectif n’est de s’en servir qu’au bout de 3 ou 4 ans. Une batterie neuve non utilisée, (contrairement à la publicité) s’use quand même.
Il est à noter qu’au bout de 3 ou 4 ans d’utilisation, l’autonomie de votre batterie chutera très progressivement.

 

Quelles précautions prendre avant une période assez longue de non utilisation du V.A.E ?

Aucune en ce qui concerne la partie cycle. Concernant la batterie, prévoir une charge quasi complète. L’auto-décharge d’une batterie Lithium est très faible, de l’ordre de 5 % par mois.

 

Peut-on recharger une batterie dans un camping-car ?

Nos chargeurs fonctionnent exclusivement sur 220 volts. Il existe dans le commerce et notamment chez les vendeurs de camping-car des convertisseurs de tension 12 volts / 220 volts qui se branchent sur l’allume cigare. Il vous sera donc possible de recharger votre batterie en roulant de préférence.

 

Peut-on recharger la batterie en pédalant ?

Non. Bien que certains fabricants en fassent un argument de vente, la charge obtenue par simple dynamo ne représenterait qu’un gain infime (de l’ordre de 3 à 4 % de charge).
De plus, votre batterie n’apprécierait que très moyennement une charge avec des pics d’intensité répétés et interrompus. Un tel procédé, ne pourrait que contribuer au vieillissement prématuré de votre batterie.

Parrainage

Sav

Retrouvez tous les points de vente et SAV
Flying-Cat à travers la France.

En vous inscrivant à notre newsletter, vous confirmez être d'accord avec notre politique de protection des données.